accueil    -   contact    -     
Étude ADRIFT



Assessment of Dual antiplatelet therapy versus Rivaroxaban In atrial Fibrillation patients Treated with left atrial appendage closure: The randomized ADRIFT Study.

"Evaluation de la double antiagrégation plaquettaire versus Rivaroxaban dans les suites de la fermeture d'auricule pour les patients souffrant de fibrillation atriale : Etude randomisée ADRIFT"

La fermeture d'auricule gauche est une technique récemment développée qui permet de réduire le risque d'AVC chez les patients atteints de fibrillation atriale (FA). Cette technique est utilisée en France pour les patients chez qui ce risque ne peut pas être diminué par l'utilisation classique d'anticoagulant à cause d'un antécédent de saignement important. Néanmoins, pendant une courte durée après la pose, il faut donner à ces patients un traitement empêchant la formation de caillots au
niveau de la prothèse. Les usages concernant ce traitement à administrer sont très divers et aucune étude randomisée n'a été réalisée sur ce sujet.

ACTION lance un essai clinique randomisé Académique, dont la promotion est réalisée par l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) et dont l'objectif est de chercher la dose de Rivaroxaban (10 ou 15 mg) permettant une anticoagulation efficace pour ces patients fragiles. Ces 2 bras seront comparés au traitement de référence : une combinaison d'aspirine et de clopidogrel sur les évènements thrombotiques (liés à la formation d'un caillot) et hémorragiques.
Il s'agit d'une étude nationale, prospective, randomisée, en ouvert. L'investigateur principal est le Pr Gilles Montalescot, Cardiologue à la Pitié-Salpêtrière : gilles.montalescot@aphp.fr.

Les centres souhaitant participer à l'étude peuvent écrire à : delphine.brugier-ext@aphp.fr.



Newsletters :

- Numéro 12

- Numéro 11

- Numéro 10

- Numéro 9

- Numéro 8

- Numéro 7

- Numéro 6

- Numéro 5

- Numéro 4

- Numéro 3

- Numéro 2

- Numéro 1

**Pour les particuliers : impôt sur le revenu : réduction égale à 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq années suivantes.
***Pour les entreprises : impôt sur les sociétés - BIC : réduction d'impôt égale à 60 % du montant du don, pour des dons compris dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires HT. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq exercices suivants.

Ainsi une personne qui donne 100€ verra l’année suivante ses impôts diminués de 66€ et le don ne lui aura coûté que 34€.»