accueil    -   contact    -     
Étude ALPHEUS



Assessment of Loading with a new P2Y12 inhibitor or clopidogrel to Halt ischemic Events in patients Undergoing elective coronary Stenting: the ALPHEUS trial

« Évaluation de l’effet d’une dose de charge par le nouvel inhibiteur du P2Y12 (Ticagrelor) comparée au clopidogrel pour diminuer les événements ischémiques chez les patients bénéficiant d’une angioplastie coronaire programmée : l’étude ALPHEUS »

Les patients traités par angioplastie coronaire dite « programmée » avec pose de stent suite à la détection d’une ischémie et/ou dans le cadre d’un angor stable sont fréquents en France ou 200 000 stents sont posés chaque année.
Il s’agit d’une procédure relativement sûre, néanmoins certaines complications demeurent. Certaines sont fréquentes mais peu graves à court terme (les infarctus péri-procéduraux) et sont néanmoins associées à un pronostic plus péjoratif à moyen terme. D’autres sont rares mais aigues et graves (les thromboses de stents ou les accidents vasculaires cérébraux).

ACTION lance un essai clinique randomisé Académique, dont la promotion est réalisé par l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) et dont l’objectif est de démontrer la supériorité du ticagrelor (un nouveau médicament dans cette indication) par rapport au clopidogrel (médicament ancien et de référence) sur la diminution des complications pouvant survenir lors d’une intervention coronaire programmée.

Il s’agit d’une étude internationale, prospective, randomisée, en ouvert. L’investigateur principal est le Dr Johanne Silvain, Cardiologue à la Pitié-Salpêtrière : johanne.silvain@aphp.fr.

Les centres souhaitant participer à l’étude peuvent écrire à : karine.brochard@aphp.fr.


Newsletters :

- Numéro 8

- Numéro 7

- Numéro 6

- Numéro 5

- Numéro 4

- Numéro 3

- Numéro 2

- Numéro 1


**Pour les particuliers : impôt sur le revenu : réduction égale à 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq années suivantes.
***Pour les entreprises : impôt sur les sociétés - BIC : réduction d'impôt égale à 60 % du montant du don, pour des dons compris dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires HT. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq exercices suivants.

Ainsi une personne qui donne 100€ verra l’année suivante ses impôts diminués de 66€ et le don ne lui aura coûté que 34€.»