accueil    -   contact    -     
La Syncope, qu’est-ce que c’est ?

La syncope est une perte de connaissance brève avec un retour rapide à une conscience normale. Elle est liée à une chute transitoire de la perfusion cérébrale. Elle peut s’accompagner ou non de symptômes annonciateurs : douleur thoracique, palpitations, voile noir devant les yeux, bouffées de chaleur…

Quelle en est la cause ?

Elle peut être due à 3 causes principales :

-l’hypotension orthostatique : c’est à dire une chute de tension lorsqu’on se lève trop rapidement.

-un reflexe excessif : la forme la plus fréquente est la syncope vagale avec une chute de la fréquence cardiaque ou de la tension qui peut être déclenchée par la peur, la douleur, la fatigue, une atmosphère surchauffée…

-une origine cardiaque : liée soit à un défaut mécanique de la pompe cardiaque (obstacle sur les voies d’éjection par exemple), soit à un défaut électrique du cœur (accélération ou ralentissement excessif de la fréquence cardiaque)

C’est grave ?

Le risque de la syncope dépend de la cause, les syncopes vagales et l’hypotension orthostatiques sont bénignes. Cependant il y a toujours un risque lié à la chute, c’est pourquoi il est important de s’asseoir ou s’allonger dès que l’on ressent les symptômes annonciateurs d’une perte de connaissance.

Quelle est la prise en charge ?

Tout d’abord le médecin effectue un interrogatoire (les circonstances de survenues, l’existence ou non de symptômes avant la perte de connaissance…), l’examen clinique et un électrocardiogramme (enregistrement instantané non invasif de l’activité électrique du cœur par des patchs collés sur le thorax).

La prise en charge va dépendre du contexte évocateur, il n’y aura pas de bilan complémentaire en cas d’hypotension orthostatique ou de malaise vagal typique. En revanche si l’on suspecte une origine cardiaque, le médecin peut être amené à réaliser une échocardiographie pour évaluer l’état de la pompe cardiaque, un holter ECG (enregistrement en continu du rythme cardiaque), une épreuve d’effort ou une exploration électrophysiologique (mesure de la conduction électrique du cœur par des cathéters) pour rechercher une atteinte électrique cardiaque.



**Pour les particuliers : impôt sur le revenu : réduction égale à 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq années suivantes.
***Pour les entreprises : impôt sur les sociétés - BIC : réduction d'impôt égale à 60 % du montant du don, pour des dons compris dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires HT. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq exercices suivants.

Ainsi une personne qui donne 100€ verra l’année suivante ses impôts diminués de 66€ et le don ne lui aura coûté que 34€.»

Adhérer au groupe de patients Parole & Réactions