accueil    -   contact    -     
Qu’est-ce que le rétrécissement aortique ?

La valve aortique est située entre le ventricule gauche et l’aorte. Elle s’ouvre à chaque battement cardiaque. Le rétrécissement aortique correspond à une diminution de l’orifice d’ouverture de cette valve. Cela va entrainer une gêne à l’éjection du sang par le ventricule gauche. Au fur et à mesure du temps, le ventricule gauche se fatigue.

Le rétrécissement aortique est une maladie fréquente. Il est souvent lié au vieillissement, la valve se rigidifie, se calcifie. Il peut aussi être causé par une infection ancienne (origine rhumatismale) ou bien être présent dès la naissance (origine congénitale).

Comment fait–t-on le diagnostic ?

A l’auscultation cardiaque, le médecin peut suspecter la maladie. L’échographie cardiaque est l’examen permettant de diagnostiquer le rétrécissement aortique, d’évaluer sa gravité et ses conséquences sur le cœur. Lorsque la surface d’ouverture de la valve aortique est inférieure à 1 cm², il s’agit d’un rétrécissement aortique serré.

Quels sont les symptômes ?

Le rétrécissement aortique peut n’entrainer aucun symptôme au début de la maladie. L’évolution est différente selon les individus. Les symptômes du rétrécissement aortique sont :
- Un essoufflement,
- Une douleur thoracique à l’effort,
- Une perte de connaissance.

Quels sont les traitements ?

Lorsque le rétrécissement aortique est sévère et que les symptômes sont présents le traitement consiste à remplacer la valve aortique.

Il existe actuellement deux méthodes pour remplacer la valve aortique.

La chirurgie cardiaque qui consiste à retirer la valve malade et à la remplacer par une prothèse biologique ou mécanique.

Lorsque le risque chirurgical est trop important, le TAVI est une méthode percutanée permettant de mettre en place une nouvelle valve à l’intérieur de la valve malade sans ouvrir le thorax.



**Pour les particuliers : impôt sur le revenu : réduction égale à 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq années suivantes.
***Pour les entreprises : impôt sur les sociétés - BIC : réduction d'impôt égale à 60 % du montant du don, pour des dons compris dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires HT. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq exercices suivants.

Ainsi une personne qui donne 100€ verra l’année suivante ses impôts diminués de 66€ et le don ne lui aura coûté que 34€.»

Adhérer au groupe de patients Parole & Réactions