accueil    -   contact    -     
L’auricule Gauche, qu’est-ce que c’est ?

C’est un appendice constitué généralement de plusieurs lobes qui est situé à la surface de l‘oreillette gauche et qui n’a pas de fonction particulière. L’auricule peut néanmoins être le siège de la formation de caillots de sang (ou thrombus) en cas de battements cardiaques irréguliers dus à une fibrillation atriale (FA), une maladie fréquente du rythme cardiaque.

Ce caillot risque alors de se déplacer dans la circulation générale et de boucher une artère, notamment cérébrale : C’est l’accident vasculaire cérébral (AVC). Il s’avère même que la plupart (90%) des caillots formés dans le cœur des patients atteints de FA viennent de cet auricule gauche.


Pourquoi proposer de le fermer ?

En cas de fibrillation atriale les traitements anticoagulants qu’on vous prescrit ont pour but de fluidifier le sang afin d'éviter la formation de caillots et donc d’AVC. Cependant ils peuvent également être à l’origine de saignements parfois graves. Il faut alors trouver le meilleur compromis entre le risque de formation de caillots et le risque de saignements.

La fermeture de l’auricule gauche, à l’aide d’une prothèse particulière peut ainsi être proposée pour les patients atteint de FA, qui ont un risque important de saignements et qui ne peuvent donc pas recevoir de traitements anticoagulants sur le long-terme.

Une fois la prothèse en place, les caillots ne peuvent plus migrer de cet auricule et le risque d’AVC est considérablement réduit. Le traitement anticoagulant peut être diminué ou arrêté quelques mois après l’intervention.


La procédure :

Elle se fait sous anesthésie générale et par voie percutanée (sans opération, ni ouverture du thorax). On ponctionne la veine fémorale (qui se trouve au pli de l’aine), on fait monter le matériel jusqu’au cœur et plus précisément jusqu’à l’auricule gauche en passant directement à l’intérieur du cœur. La procédure est contrôlée en même temps par une Echographie-Trans-Œsophagienne (réalisée avec une sonde dans l’œsophage sous anesthésie générale) qui permettra à l’opérateur de s’assurer de la bonne position de la prothèse dans le bon angle et au bon endroit. Une fois en place, la prothèse (cf photo) est déployée dans l’auricule pour le boucher définitivement. La prothèse est en biomatériaux, tout à fait compatibles, sans risque d’allergie ni de rejet, et reste en place à vie une fois positionnée.

La procédure en elle-même n’est pas très longue (< 1 heure), c’est l’installation et la durée du réveil de l’anesthésie qui allonge la durée. Il faut approximativement compter 3-4 heures en tout et pour tout depuis le départ de la chambre jusqu’au retour. A la suite de la procédure, il est nécessaire de rester allongé quelques heures avec un pansement au niveau du pli de l’aine.

C’est une procédure qui nécessite habituellement une hospitalisation de 2 ou 3 jours.

**Pour les particuliers : impôt sur le revenu : réduction égale à 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq années suivantes.
***Pour les entreprises : impôt sur les sociétés - BIC : réduction d'impôt égale à 60 % du montant du don, pour des dons compris dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires HT. La fraction des dons excédant le plafond est reportable sur les cinq exercices suivants.

Ainsi une personne qui donne 100€ verra l’année suivante ses impôts diminués de 66€ et le don ne lui aura coûté que 34€.»

Adhérer au groupe de patients Parole & Réactions